Country Music

Le Forum a pour but la communication autour de la Country Music et tout ce qui s'y rattache


    Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Partagez

    cacambo

    Messages : 717
    Points : 941
    Date d'inscription : 25/05/2009
    Age : 39
    Localisation : st romain les atheux

    Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Message par cacambo le Sam 30 Mai - 22:41

    enfin de retour avec un nouvel album , on va pouvoir tapper du pied !

    http://theconnextion.com/scotthbiram/shb_index.cfm?ArtistID=336

    http://www.scottbiram.com/

    slide

    Messages : 4102
    Points : 4273
    Date d'inscription : 16/05/2009
    Age : 36
    Localisation : MUSIC CITY

    Re: Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Message par slide le Sam 30 Mai - 23:53

    bonne découverte pour ma part:

    dans un autre style mais toujours "indé" j'aime bien aussi JACKIE GREEN
    http://www.jackiegreene.com/

    Bruno

    Messages : 6589
    Points : 7004
    Date d'inscription : 14/05/2009
    Age : 40
    Localisation : KEY WEST

    Re: Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Message par Bruno le Dim 31 Mai - 7:35

    Je ne connais pas perso ...
    J'aime bien le coup du camion qui démarre a l'entrée de son site ! Laughing

    slide

    Messages : 4102
    Points : 4273
    Date d'inscription : 16/05/2009
    Age : 36
    Localisation : MUSIC CITY

    Re: Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Message par slide le Dim 31 Mai - 15:20

    Pour ceux qui veulent découvrir la scène "Indé" de la country appelée aussi: Americana (+ folk-rock)

    voici un bon lien:

    http://www.cmt.com/news/country-music/1606039/ten-albums-to-start-your-americana-music-collection.jhtml


    le site du l'asso:

    http://www.americanamusic.org/site.php


    et les charts:

    http://www.americanaradio.org/ama/displaychart_beforetracks.asp?mode=lw&dtkey=

    cacambo

    Messages : 717
    Points : 941
    Date d'inscription : 25/05/2009
    Age : 39
    Localisation : st romain les atheux

    Re: Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Message par cacambo le Ven 12 Juin - 22:53

    Une bière dans la main , dans mon jardin , le soleil couchant au loin dans la plaine , mon chien a coté de moi , je viens d'écouter le dernier scott H biram

    putain je suis vivant cheers

    Bruno

    Messages : 6589
    Points : 7004
    Date d'inscription : 14/05/2009
    Age : 40
    Localisation : KEY WEST

    Re: Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Message par Bruno le Sam 13 Juin - 8:03

    cacambo a écrit:Une bière dans la main , dans mon jardin , le soleil couchant au loin dans la plaine , mon chien a coté de moi , je viens d'écouter le dernier scott H biram

    putain je suis vivant cheers


    Putain ce que j'aime lire des choses comme ca ! Very Happy Ca c'est la vie !
    Bon par contre va falloir que je découvrir cet artiste . Je ne le connais pas .

    slide

    Messages : 4102
    Points : 4273
    Date d'inscription : 16/05/2009
    Age : 36
    Localisation : MUSIC CITY

    Re: Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Message par slide le Sam 13 Juin - 8:17

    Bonjour,

    (A imprimer pour une meilleure lecture)

    J’espère que par ce résumé, détaillé, de cette Fan Fair – CMA festival 2008 -, vous comprendrez encore mieux l’esprit qui règne sur Nashville cette semaine là –
    Non pas pour se vanter de quoi que ce soit, mais plutôt de vous faire découvrir, partager (je ne peux garder ces impressions pour moi tout seul) cette aventure exceptionnelle pour tout fan de country-music, et encore plus européen –
    13 ans que j’attendais cela, avec impatience vous comprendrez, et pleins de certitudes mais aussi d’appréhension face à ce voyage dans l’inconnu –
    Quel privilège enfin de se rendre aux USA et encore plus à Music City : berceau de notre musique, si chère…
    Slide 28 ans-

    Mardi matin : grand départ, à 6h il fait 12°, nous sommes 3 potes à partir de l’aéroport de Nantes : direction Paris (Roissy) ; les valises sont bouclées, très peu de choses à emmener juste l’essentiel : il doit rester le plus de place possible pour en ramener le maximum (conseil : 2 valises, c’est bien : 1 pleine et 1 vide, de taille moyenne, ou 1x grosse avec 1 sac type sport dedans) -

    A Roissy, le panneau d’embarcation affiche bien Cincinnati (notre destination) – départ à 11h00 - , un peu moins de 9h de vol nous attendent mais quelle joie de pouvoir enfin embarquer, direction…l’Amérique !
    2 connaissances nous rejoignent pour cette traversé de l’Atlantique : BB un ami, grand fan lui aussi de country, scène americana, southern-rock et professionnel en design et conception de pochettes de disques (quel métier fabuleux !) –
    Le deuxième n’est que GL en personne, et oui ! quelle chance de pouvoir embarquer avec celui qui m’a appris la country-music à mes 15/16 ans, celui qui a fait de la country-music, un style à part entière sur les ondes radios nationales -
    …ça y’est nous embarquons, vol Delta, déjà conditionné au style ‘ricain : magazine, cacahuètes sucrées, ambiance musicale…nous sommes bien en direction du pays de la country-music ! Wouh ! ! !

    Il y a de la place dans l’avion, raison de plus de prendre notre aise pour 8/9h de vol, chacun prend sa rangé et entre discussions et sommeil (il faut absolument dormir pour accuser le décalage horaire), le vol passe tout seul ;
    Après avoir rempli Le fameux questionnaire vert du touriste…où il ne faut pas tousser… ! !
    A moins de 3h de l’atterrissage, je me lance : et pourquoi pas une interview exclusive de GL pour mon émission radio ?
    C’est chose faite, sans le moindre souci, dans la plus bonne ambiance, sympathique et passionnée, 30 minutes de questions réponses (en plus de nos discussions conventionnelles), sur son parcours, sur la country, sur la radio, sur ce qui nous passionne…merci GL ! Incroyable : Je l’ai fait !

    Retour à mon hublot, que vois je ! ? : ce sont bien les grands lacs, ceux qui font la beauté du Canada, ça y’est l’Atlantique est derrière nous, la terre que nous voyons est celle du nouveau monde !

    Dans quelques minutes, je marcherai enfin sur le sol des States ! L’Ohio se dessine de plus en plus nettement : des champs rectangulaires, carrés, des parallèles, des carrefours….nous descendons de plus en plus…et la vision de ces grandes fermes et de ces routes larges est belle !

    Cincinatti nous voilà !

    Passé la barrière des douanes qui se fait en moins de 15 minutes (queue d’attente comprise), très simplement à l’inverse de ce qu’on n’avait pu me dire… et même sympathiquement quand vous annoncez au policier que vous vous rendez à Nashville pour le cma fest !
    L’aéroport de cette ville n’a rien à voir avec celui de Paris ou de Nantes : pleins de couleurs pastels, déco kitch, d’odeurs sucrés (cannelle, bonbons…), de personnes âgées aux comptoirs d’accueil et guides (surprenant ça !) ; une vision très « disney » toujours agréable à ressentir !
    Tout d’un coup des appels d’urgence surprennent l’ambiance générale, les magasins ferment leur grille : une tornade arrive ! ! : « Tornado emergency » entend on ! Heureusement, juste avant de nous diriger vers le « bunker » elle tourne « sa route » ! Ouf ! Folklorik !

    Le petit avion pour Nashville est à l’heure : et c’est enfin la dernière ligne droite de notre trajet aller !
    1h de vol seulement : un périple au dessus du Kentucky et du Tennessee ! : Quelles vues !

    Nashville pointe son nez : La « batman tower » est la première en vue ainsi que quelques bâtiments plus connus !
    Arrivé à Nashville, le ciel est bleu, la température de 40°, nous sommes bien à Music City : c’est indiqué sur les murs, et des photos d’artistes trônent sur les devantures, des guitares sont exposées…ça sent bon la country et nous en prenons plein les poumons !
    La voiture de location s’avance et nous chargeons les bagages…puis : premier geste…. allumer la radio : 95.5 : the Wolf – la musique : country of course : que demander de plus !

    Nous partons pour l’hôtel, et les choses simples deviennent extraordinaires : ouvrir sa vitre et sentir l’air chaud du Tennessee, le vent doux accompagne George Strait et son Amarillo by morning sur la radio : tout prend une autre dimension même l’image de panneaux de direction qui indique Memphis, nous sommes sur la route…
    Une seule déception : ne pas avoir ma femme à mes côtés, pour que elle aussi se délecte du moment !

    Arrivée à l’ hôtel : confortable et commun, bagages et chambres préparés pour la semaine : ça y’est cette chambre sera celle d’une fatigue mérité et jamais un lit n’aura été cet endroit sur lequel il faudra passer le moins de temps … tant il y a de chose à l’extérieur !

    Il est 18h déjà, et nous sommes à Nashville : que faire ! Découvrir un peu la ville avant la folie !
    Direction Downtown : le coeur, le poumon de Music city : promenade… et enfin la vue sur ce que j’ai lu, entendu, et tant attendu ! La rue – Broadway - où se trouve le Tootsie, le Robert’s, Le Stage….
    Et l’appétit se fait sentir : le Hooters sera notre point d’appui, notre premier arrêt en tant que touriste, fan et affamé ! La nuit pourrait se poursuivre dans les bars musicaux mais la fatigue arrive : depuis 24 h debout avec le décalage : soyons sérieux !

    Mercredi matin : le réveil n’est pas difficile : il est 5h : et en pleine forme : la rue accueille déjà beaucoup de joggers…et moi même ! Le soleil se lève entre les ombres des tours du centre ville, le ciel est d’un rose doux, il fait bon et il me reste à bien petit déjeuner car la journée sera une course aux moments toujours plus émouvants !

    Notre destination ce matin : la campagne profonde du Tennessee : route « south 82 » (la route vers l’Alabama ) plus précisément le village de Lynchburg à 1h30 pour la visite de la distillerie Jack Daniels !
    La décapotable à BB est de sorti, bien sur décapotée, la radio branchée, nous sommes partis direction le sud !

    Quel belle route, somptueux paysages, très ressemblant à ceux de notre région (bocage, petites collines très verdoyantes), les maisons typiques en bois, simples, très dispersées (tous les 500m plus ou moins) , sans clôtures, le drapeau us sur le devant (1sur 2 en moyenne), et un rocking-chair à chaque terrasse : la campagne « country » est belle, le ciel toujours bleu (jusqu’à la fin du voyage) et il fait chaud !
    Et la musique : country : James Otto, Kenny Chesney…tous les derniers tubes….

    La visite de la distillerie est un moment agréable (qui fait tourner la tête « yeah !»), avec visite des caves de barriques réservées aux gros clients (par ex…George Strait avec une barrique à son nom ! & pour l’anecdote - 9000 dollars la barrique ! !)…etc…

    Nous décidons de nous restaurer dans le village de Lynchburg dans le petit resto du coin…où tout le monde avait presque fini de déjeuner : les ‘ricains mangent souvent plus tôt que nous : entre 11h30 et 12 h30…puis nous faisons le pleins de souvenirs Jack’s : bonbons au whiskey, verres, sous verres….etc.

    La route du début d’après midi est tout aussi belle : avec traversé des bourgs, des routes limpides, et dégagées (les 2x4 voies sont récurrentes avec possibilité de doubler par la droite !), et les vues cartes-postales nombreuses : panneaux publicitaires géants avec pub country (ça le fait !), petites fermes en bois rouges, pick-up trucks , Kenworth, Harley…

    Nous décidons alors d’aller voir l’ancien endroit où se déroulait autrefois la Fan-fair : le Tennesse-Fairground : en faite une piste de stock cars réputée avec gradins et locaux fermés derrière où se trouvaient avant tous les stands publicitaires ; il est vrai que cette place était moins avantageuse que la nouvelle !
    Un petit passage chez Phonoluxe, le magasin de cd d’occasion à très bon prix pour quelques achats: et il a tout !

    Après, shopping au Mall center de Nashville : magasins géants et attractions, avec un hôtel digne des plus grands palace de Las Vegas (avec patios de 5000m2 environ, cascades, plantes tropicales… : il faut le voir pour le croire !)
    Et surtout un détour dans cet hôtel où se situe depuis quelques temps déjà le studio de la radio mythique du Grand Ole Opry : WSM – Juste derrière le Grand Ole Opry plazza -

    Détour par le Nashville Palace (honky tonk mythique en bois brut, avec une petite scène où se produisent les plus gros ; Terri Clark y était dans l’après midi, avec son fan club ; Randy Travis y fit ses débuts) pour une petite bière bien fraîche (Miller ou Bud…etc) et shopping au Duke of Hazzard Museum (tenu par Cooter) : un endroit sympa, avis aux fans de la série, on y voit tous les modèles de voitures de la série !

    Retour au centre ville de Nashville où l’ambiance de la crazy-week se fait sentir (la parade d’intro avait eu lieu l’après-midi) avant une soirée de mise en bouche qui nous attend à 22h : le fameux Marty Stuart show « Late night Jam »… mais avant cela un bière au Stage (honky tonk sur broadway) où Trent Tomlinson avait stationné son bus ! Et repas en face pour quelques chicken-wings !

    Arrivé au pied du Ryman : cette scène mythique, avec sa façade d’église très bien conservée !
    L’entrée est par derrière, à nos places réservées nous sommes sur ces sièges en bois d’époque dans cet auditorium (rangs en demi-lunes) historique !
    Le show commence avec l’arrivée d’Eddie Stubbs : le présentateur/commentateur (car le show est retransmis sur WSM), au physique et à la voix de croque mort !

    Et le show est parti : Marty Stuart, seul puis avec Connie Smith sa femme, Mel Tillis, Gretchen Wilson, John Rich, avec des morceaux très patriotes (quels frissons !) puis ses « poulains »: 4/5 nouveaux talents dont je ne me souviens plus des noms (si …Jane Deere), mais je me rappelle d’une version en langue espagnole du titre Lost in the moment : sublime ! ; puis Charlie Daniels band : et alors là c’est la claque : un bonhomme qui vous met une ambiance inimaginable, puissant et efficace ! puis ce sont les Steeldrivers, Old crow medecine show, Sunny Sweeney, le fils de Marty (très 70’s), Kostas (le fameux songwriter pour Patty Loveless, G. Strait,… enfin les plus gros) ; Dallas Frazier, Kathy Mattea (somptueuse en chanteuse de Bluegrass/roots tiré de son dernier album Coal miner)…enfin 4 heures de folie, de pure-music comme on adore !

    Comment s’endormir après un spectacle pareille, au Ryman auditorium !

    Le lendemain : voilà c’est bel et bien le début du CMA festival, pendant 4 jours entiers, de 10h du matin jusqu’à tard dans la nuit – de 10h à 18h : sur le River Front (sur le bord de la Cumberland River : face aux anciens lieux de stockage/déchargements de bateaux) juste au centre de la ville; la scène est installée sur une plate-forme flottante et est séparée en 2 : pour pouvoir alternée le plus vite possible ; le public est là (5/6000x en moyenne?), le soleil aussi, installés sur la pelouse, allongés, assis, face à la scène ou aux écrans géants (comme à Craponne…) :le programme débute : la majorité des newcomers et la plupart des grands noms vont défilés devant nous pour 20 minutes en moyenne chacun, dans une ambiance de folie et une chaleur torride ! :
    Phil Vassar (très bof), Jo Dee Messina, Jason Michael Carroll, Luke Bryan, Chuck Wicks, Crystal Shawanda, Keith Anderson, Erika Jo, Mindy McCready, Phil Stacey, David Nail, Aaron Tippin, The Bellamy Brothers, Heidi Newfield (excellent), Richie McDonald, Zac Brown Band, Carter's Chord, Mark Chesnutt (aurai pu mieux faire), Adam Gregory, Eddy Raven, Andy Griggs (un des meilleurs), Danielle Peck (une future grande !), Tracy Byrd (a quand à Craponne ? : super !), Lee Brice, Emerson Drive…etc

    Il y a 3 scènes principales dans la journée : Le River Front (avec 5/6000 personnes), le Chevy Plaza à 800m juste devant le Gaylord entairnement avec un centaine de personnes et la scène du Hard rock café juste derrière le River Front (avec moins de 50 spectateurs en moyenne) tout ça donc dans le prolongement de Broadway : le cœur de Nashville (vous voyez pourquoi l’ancienne place de la Fan fair au Tennessee fairground ne permettait pas de pouvoir combiné shows et conforts de la ville); sur la scène donc du Chevy Plaza, le programme est aussi intéressant pour cette première après midi : Sonny Burgess, Sierra Hull, KingBilly, Lucky Bucks, Daniel Lee Martin, Mountain Heart, SteelDrivers, Dan Tyminiski…etc.

    Le programme terminé vers 18h,l’heure est arrivé de nous diriger ainsi vers le LP Field stadium : le stade gigantesque de football américain des Titans, situé lui aussi au cœur de la ville juste de l’autre côté de la rivière pile en face de la scène en journée ; il n’y a juste qu’à traverser une très grande passerelle pour le rejoindre :le programme de ce 1er soir sera moderne et frappant de qualité !


    ..(la suite si vous le voulez!)

    Contenu sponsorisé

    Re: Scott H. Biram - [Something's Wrong/Lost Forever]

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:26


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 16:26